Patrick WOLFF, Directeur Diocésain

En 2009, Monseigneur Grallet a proclamé le projet diocésain de l’Enseignement catholique d’Alsace, reçu comme un appel et un envoi en mission. Aujourd’hui, après une évaluation de cette première étape, nous continuons la route avec des orientations redéfinies. Nous nous appuyons sur ce que nous avons réussi ensemble pour atteindre tous les objectifs fixés et pour répondre à de nouvelles attentes. Le projet relu s’articule toujours autour de trois axes, qui présentent trois inter- prétations d’une même ambition : être au service des familles en aidant les enfants à trouver leur vocation et prendre leur place dans la société et dans l’Église. Pour chaque axe, nous avons retenu des orientations priori- taires et des amorces de démarches prospectives. Nous voulons de cette façon, avec nos spécificités, participer à la démarche du réenchantement, auquel nous invite Pascal Balmand, Secrétaire général de l’Enseignement catholique.

  • À travers ses établissements scolaires, l’Église catholique d’Alsace se met au service des jeunes et de leurs familles, en leur proposant un projet éducatif vécu à la lumière de l’espérance chrétienne et enraciné dans l’Évangile, afin d’aider chaque jeune à devenir libre et responsable.
  • Pour atteindre cet objectif, nos communautés éducatives prennent du temps pour penser, explorer et partager. Elles veulent ainsi rester fidèles à l’esprit des fondateurs tout en inventant des chemins nouveaux pour construire l’École de demain.
  • Au nom de ces convictions et dans un souci constant de cohérence, les établissements catholiques d’Alsace souhaitent s’engager davantage sur le chemin de la solidarité, celle-ci ne se limitant pas à l’aspect matériel ou financier. Ils souhaitent développer des relations plus fraternelles entre les communautés éducatives et se donner des moyens plus efficaces pour partager une réflexion prospective.

  • La fidélité de l’École catholique au message de l’Évangile se vit d’abord dans la qualité des relations entre les personnes. Cette idée est au cœur de tous les établissements. Les parents, les enseignants, les personnels et les bénévoles sont des partenaires. Ils œuvrent conjointement à l’éducation des jeunes dans le rôle qui est le leur. Travailler dans un établissement catholique d’enseignement ou y inscrire son enfant, c’est entrer dans une communauté éducative en adhérant à son projet.
  • En privilégiant l’accueil et en favorisant la continuité éducative, les établissements catholiques d’Alsace ont l’ambition de l’excellence éducative pour tous les élèves, sans distinction. Dans un souci de cohérence, ils veulent s’ouvrir à la différence et accueillir des personnes, jeunes ou adultes, en situation de handicap, afin de permettre à chacun de se sentir reconnu et respectée.

  • Un établissement catholique d’enseignement est à la fois une école et un lieu d’annonce de Jésus-Christ. Il participe dans le même temps au service public d’éducation de la Nation. Pour remplir cette mission, chaque établissement, attentif aux questionnements de son temps, entretient un dialogue avec son environnement proche et avec le monde.
  • Acteur reconnu dans le paysage institutionnel, l’Enseignement catholique d’Alsace travaille en partenariat avec les instances académiques de l’Éducation nationale, les collectivités territoriales et les autres réseaux de l’Enseignement privé sous contrat.
  • Enfin, en raison de leur situation géographique privilégiée, les établissements catholiques d’Alsace entendent être de véritables acteurs de la construction d’une Europe fraternelle, qui encourage l’amitié entre les peuples par la rencontre des personnes.